Thomas Lamy et Quentin Guyot
Chiropracteurs à Colomiers
Thomas Lamy et Quentin Guyot
Chiropracteurs à Colomiers

Les fameux compléments alimentaires

Divers

 

Les compléments alimentaires: faut-il en prendre?

 

Retrouver une mémoire d'éléphant, avoir un ventre plat, prendre du muscle, bronzer avant l'heure... Les promesses des compléments alimentaires sont alléchantes. Ces produits ont inondé les rayons des parapharmacies et magasins spécialisés ces dernières années. Mais existe-t-il des risques à les consommer et comment en mesurer l'efficacité ?

 

Un Français sur deux en consomme et sept fois sur dix, cette consommation répond à une attente de santé. En tout, plus de 100 millions de boîtes de compléments alimentaires sont vendues chaque année en France.

 

En France, la législation distingue très clairement les médicaments des compléments alimentaires. Ces derniers ne sont pas soumis à une autorisation de mise sur le marché et sont vendus sans ordonnance. Une législation jugée laxiste par certains professionnels de la santé. Ils sont cependant soumis à déclaration auprès des autorités françaises (DGCCRF): si vous souhaitez vérifier qu’un produit n’est pas considéré comme dangereux ou ne respecte pas la législation européenne: https://teleicare.dgccrf.finances.gouv.fr/Home/SearchCA

 

En France, le secteur des compléments alimentaires est en pleine croissance. Chaque année, il représente environ 1,5 milliard d'euros.


 

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire?

 

Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses, à savoir les formes de présentation telles que les gélules, les pastilles, les comprimés, les pilules et autres formes similaires, ainsi que les sachets de poudre, les ampoules de liquide, les flacons munis d'un compte-gouttes et les autres formes analogues de préparations liquides ou en poudre destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité.

 

Attention !

 

Compte tenu de leurs caractéristiques, les compléments alimentaires ne sont pas des produits anodins. Ils peuvent présenter des risques en cas de mésusage. Il convient donc de bien respecter les conseils d’utilisation. Il est également conseillé de porter la plus grande attention aux cumuls de consommation (par exemple lorsque plusieurs compléments alimentaires sont consommés de manière concomitante) et aux interactions potentielles avec d’autres produits (médicaments).

 

L’avis d’un professionnel de santé est fortement recommandé pour  :

les femmes enceintes et allaitantes,

les enfants et les adolescents,

les personnes sous traitement médical.


 

Quand prendre quoi?

 

En théorie, l’alimentation – si elle est variée et équilibrée – doit suffire à subvenir à nos besoins en nutriments. Dans les faits, près d’1/3 des femmes et 1/5e des hommes présentent au moins une carence nutritionnelle. Les plus fréquentes étant celles en fer et en magnésium. Quant aux régimes amaigrissants ou aux modèles alimentaires particuliers (végétarisme, végétalisme, syndrome d’orthorexie…), ils peuvent aussi engendrer des carences à réguler.

 

S’ils ne dispensent pas de manger le plus sainement possible, les compléments alimentaires peuvent donner une réponse ponctuelle en apportant une petite quantité d’une substance qui ferait défaut dans notre organisme. On peut par exemple penser à une supplémentation en fer en cas de règles abondantes. Le magnésium et/ou la vitamine C peuvent être efficaces en période de stress (examens, changements d’habitudes…) ou si un état de fatigue se fait sentir.

 

Les compléments alimentaires s’utilisent de manière ponctuelle pour répondre à un besoin précis. Certains en revanche – et comme le préconise la médecine traditionnelle chinoise – peuvent être pris sous forme de cure à réaliser au moment des changements de saison pour booster le tonus corporel, renforcer les défenses immunitaires, limiter la chute de cheveux automnale…

Concernant la fréquence des prises, fiez-vous aux indications formulées sur la notice de vos compléments alimentaires.

Retenez toutefois qu’il est conseillé de prendre les vitamines pendant ou juste après un repas. Liposolubles, elles seront ainsi mieux assimilées si elles sont en contact d’un élément gras dans l’estomac.

L’absorption des minéraux et oligo-éléments est parfois plus délicate.

Par exemple, le thé a tendance à annuler l’action du fer, alors que la vitamine C la booste.

Prenez bien soin de vous :)


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.