Thomas Lamy et Quentin Guyot
Chiropracteurs à Colomiers
Thomas Lamy et Quentin Guyot
Chiropracteurs à Colomiers

En savoir toujours plus sur vos tendons

Les maux traités

Nous savons donc repérer une tendinopathie grâce à ce billet Chiropratique, maintenant, il est temps d’en savoir plus et d’aller au-delà pour bien appréhender et débuter votre guérison le vite possible. Plusieurs types de lésions existent, les voici :

 

Les tendinoses lorsque les fibres de collagène de votre tendon montrent des dégénérescences. Il se forme alors des zones de cicatrisation suite à des amas de collagène, de fibrine et de nouvelle vascularisation. Ces cicatrices tendineuses peuvent être palpable et ne sont pas forcément douloureuses.

 

Les paratendinites ou péritendinites sont des inflammations du paraténon, membrane vascularisée sans gaine synoviale qui permet au tendon de glisser et d’être irrigué en oxygène.

Cela est remarquable par un gonflement et une douleur bien localisée. Cela peut amener à l’impotence fonctionnelle si les mouvements répétés et délicats sont continués.

 

Les ruptures transfixiantes qui présentent un véritable trou dans le tendon, les symptômes et conséquences vont variés selon la taille et le lieu de cette rupture.

 

Les ruptures partielles non transfixiantes qui sont des cassures des microfibrilles, ça rend plus fragile les fibrilles et les faisceaux tendineux.

 

Les rupture complète lorsque les deux extrémités du tendon sont séparées. C’est lors d’un traumatisme plus violent, c’est très rare et exceptionnel et amène une impotence nette. Cela survient généralement sur une tendinopathie chronique.

 

Point anatomie en image en dessous de l'article.

 

Maintenant, passons aux stades selon Laedbetter :

 

Stade I : douleur à l’activité depuis moins de 2 semaines, diminuée en moins de 24h.

Les capacités fonctionnelles sont conservées et l’examen clinique est normal.

 

Stade II : douleur pendant et après l’activité depuis plus de 2 semaines et moins de 6 semaines. Pas de perte de capacité fonctionnelle franche. Peu de signe clinique, douleur localisée

 

Stade III : Douleurs persistantes plusieurs jours après l’activité, depuis plus de 6 semaines. Fonction du tendon nettement diminuée, étirement et résistance douloureux. Douleur plus importante et signes inflammatoires.

 

Stade IV : Douleurs permanentes depuis plus de 6 semaines perturbant votre vie quotidienne. Activités sportives impossible à entreprendre. Mobilité fortement réduite, atrophie musculaire.

 

Vous voici au point sur les différents stades et la classification des tendinopathies.

 

Dès les premiers signes, pensez à consulter votre Chiropracteur

 

Prenez soin de vous !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.