Thomas Lamy
Chiropracteur à Colomiers
Thomas Lamy
Chiropracteur à Colomiers

La cadence en course à pied est votre nombre de Pas Par Minute (PPM) lorsque vous courrez, que ce soit en footing léger ou lors de vos fractionnés.

 

Connaitre sa Cadence !

 

Vous avez simplement à compter votre nombre de foulées en 60 secondes. De façon statistique, le coureur récréatif court à environ 155 PPM, De nombreuses études nous indiquent que la cadence idéale pour récupérer le plus d'énergie lors de nos appuis au sol et serait la plus économe car cela provoquerait des plus petits pas, moins gourmands en énergie.

 

Diminuer sa longueur de foulée pour améliorer sa cadence

 

Premier objectif : calculer votre cadence en comptant votre nombre de contacts au sol en 1 minute ou alors vous regardez simplement vos statistiques au niveau de votre montre cardio !

Second objectif : tendre votre nombre de PPM vers 180 + ou - 10. Vous pouvez compter dans votre tête ou utiliser un métronome sur votre smartphone ou votre montre.

 

Courir mieux et moins risquer de se blesser

 

 Le but est que cela devienne naturel de raccourcir votre foulée, cela va corriger votre attaque ou votre pose du pied au sol et diminuer votre attaque talon et va aider à aller vers un appuis médio pied qui sera bien plus efficace et sécuritaire pour votre corps. Je vous propose clairement de corriger cela progressivement et non du jour au lendemain faire la totalité de vos footings avec ce changement. Votre corps doit s'adapter à son rythme !

Vous allez attaquer bien moins fort au sol en faisant moins de bruit, signe que vos impacts diminuent clairement. C'est assez logique, votre jambe sera moins tendue, votre genou sera au dessus de votre cheville lors de l'impact au sol, ce qui va diminuer significativement l'onde de choc lors de vos pas et vous allez utilisez l'effet élastique de votre cheville et votre pied pour rebondir.

Cette position modifiée de vos impacts au sol grâce à une augmentation de la cadence agit sur le concept de Vertical Loading Rate (Vitesse de force d'impact) qui est un véritable facteur des blessures, plus vous allez diminuer votre vitesse de force d'impact grâce à une meilleure cadence. 

Et surprise, ce n'est pas parce qu'on est lourd, qu'on va se blesser plus !!! c'est bien la vitesse de la force d'attaque qui compte donc n'importe quel coureur avec une bonne cadence va pouvoir améliorer ses chances de courir sans se blesser.

N'essayez pas de changer votre appuis au sol sans changer cette cadence, cela serait contre-productif.

Une bonne façon de travailler cet aspect primordial de la course à pied est de faire des gammes à différentes allures, lentes puis accélérées. L'idée est de commencer par les talons fesses, les montées de genou, les pas de l'oie (pour apprendre à griffer le sol) et le déroulé de cheville.

 

Je vous attends au cabinet chiropratique de Colomiers !

 

 

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.